sevrage temesta 1mg

Comment s’est passé mon sevrage de médicaments psy

la description:
Un pti tour sur mon sevrage. Surtout ne faites pas la même bêtise que moi, allez-y tout doucement et faites vous accompagner
Commentaires:

daniele guerrini écrit: Je vis l’enfer pour arrêter un traitement de neuros et AD.Vous êtes tellement courageuse. A chaque tentative d’arrêt ce sont des insomnies épouvantables et comme j’ai une famille à gérer je replonge.Je suis au bout du rouleau.malinkia Nath écrit: Pour certains docts et psy. Facilité. Camouflage. Comme ça on cherche pas à comprendre le patient. Aller petit bonbon haribo ��j'en ai eu pendant 20ans et j'ai stoppé seule depuis 4ans. Effets secondaires. …Un bonheur total. ..��c'était ironique
Ceux qui n'ont jamais commencé. N'EN PRENEZ PAS CEST JUSTE UN CONSEIL. APRÈS CHAQUE CAS EST DIFFÉRENT
MAIS LE SEVRAGE RYTHME AVEC CARNAGE. ANXIOLITIQUE AVEC MERDIQUE. ET ANTIDÉPRESSEUR AVEC HORREUR. C'ÉTAIT MON AVIS.
BON COURAGE À CERTAINS. PAS SIMPLEflo re écrit: Bonjour pouvez vous me répondre je prend xeroquel de merde je diminue mais je pete les plombs je suis encore plus moche et mal qu'avantcasen lemafe écrit: la vie est pas un long fleuve tranquillecasen lemafe écrit: pour la maladie de lyme regarde les videos de sandrecasen lemafe écrit: tu as deja essayer le jeune hydrique ??Nicolas Pelletier écrit: courageEddy ryan écrit: bonjour…..je regarde toutes les videos que je trouve je suis accros a lexomil je vais me battre jusqua la mort meme si cest tres dur merci pour ta video….eddy 42 ans marseille .Nicolas Sacchetti écrit: Namastéfraisse benjamin écrit: Le plus dur c'est de supporter les symptômes du sevrage courage a tous ceux qui sont en sevrage…choupette. ba. écrit: Pour moi c est le soulard qui a tabassé toutes les femmes enceinte j en fait partie.choupette. ba. écrit: Oui je comprends mes amis sont décédés malheureusement.Nicolas Renaud écrit: Bonsoir je pense que toutes ces molécules vont finir par m'achever.
Je suis dans une région où je n'ai pas absolument pas confiance au médecins. Comment arrêter toutes ces merdes…..???������flor. écrit: Bonjour Etoile Lou. Ton témoignage est poignant et nous met en garde contre les prises d'anxyiolitiques et autres psychothérapies ; j'ai évité le pire en 1991, normalement, j'aurais dû finir ma vie internée en hôpital psychiatrique car mon état psychique était vraiment atteint ; agoraphobe, dépressive avec pensées suicidaires tous les jours, paranoïaque, avec angoisses, tremblements , peurs paniques dès que je sortais , c'était l'enfer !!! Et puis, oh miracle, j'ai reçu la foi , j'ai vécu une expérience divine, surnaturelle, qui non seulement, m'a totalement guérie, mais totalement changée . Jésus-Christ s'est révélé à moi, en moi plus précisément, alors que j'accompagnais ma soeur dans une assemblée évangélique au Mans , ce fût pour moi, inimaginable de vivre cette expérience , n'étant absolument pas croyante !! Mais Dieu est bien VIVANT, et peut se manifester à chacun d'entre nous , et non seulement, pour sauver nos âmes, nous pardonner nos fautes, mais aussi nous guérir de toute maladie, (mentale ou physique ) et de toute addiction , j'ai reçu la délivrance du tabac aussi. Ne restez pas dans votre souffrance, Jésus-Christ vous aime et veut vous le démontrer , invoquez-le , quand vous êtes seul , chez vous ou ailleurs , et vous serez très très étonné !! De nombreux temoignages de guérisons et de vies transformées sur divers sites et chaînes youtube ( emci tv / Jesus, Miracle de nos vies / tv2vie / ctmi church / tas 2 minutes / Ministère des Affaires Eternelles / Allan Rich / la dernière réforme , etc…. Bisou à tous !!!sfourne2 écrit: Moi j ai deja supprime floxyfral et lithium y me reste plus que 3mg de abilify au lieu de 15 mg au plus haut ….de la merde leurs medocs…schneider mikael écrit: G été acrochée à l hero 15 ans suivi metha.3ans.et pour arrêter xanax oklm jusqu au jour où tu veut les arrêter j ai plus galèrer qu avc l hero!!!! Benzo etc plus jamais en plus tu grossie à mord rétention d eau etc ….tomletombeur 007 écrit: Vous semblez encore assez fragile. Bon courage! Moi j ai jamais reussi a arreter mon traitement mais j ai trouvé le traitement adequat qui me choutte pas trop et qui laisse mon esprit tranquille et me permet d avoir une vie equilibré! Cymbalta 60 solian 50 et demi xanax le soir plus sceance de relaxation et psychotérapie et surtout un boulot a mi temps.! Courage a tous!MOHAMED BENGRA écrit: Merci pour votre védioTonn k A.K.AL’ange écrit: Merci Je vis un enfer !Ben16666 ben16666 écrit: J’ai stopper net j’ai mis 1 ans sans sortir allongé dans une chambre mal à mes os ! Plein de Carrie car sa modifie la salive ! Dyskinésie tardive j’ai la langue en feux !! Plein de muqueuse ma gorge enflammer 24h sur 24 j’espère que les lois vont changer sinon je vais mourir dans la précarité en Afrique du Nord mes je préfère mourir sdf ici alors que j’ai tout en France que revenir sous les neuroleptiques !Ben16666 ben16666 écrit: Je me suis sauver de la France j’ai tout laisser je vie en Afrique du Nord j’ai laisser maison voiture mes 3 enfants suite à une dénonciation calomnieuse de mon ex femme est des Copine à elle les soins sous contrainte ont détruit ma vie anéanti aujourd’hui je suis triste j’en reviens pas que en France ont prescrit de force de t’elle poison ! Un crime contre l humanité en 2019 et personne bouge mes Avec 80 milles personne par an en hôpital psy bientôt ils vont devoir revenir sur cette loi absurdes et criminel je ne suis pas dans le déni à toute personne sous contrainte fuir partez loin sauver vous car ils vont vous tuer avec les neuroleptiques moi ils m’ont donner zyprexa et abilify dans le même traitement je vous laisse imaginer mon état !Meriem Abboubi écrit: Chapeau pour toi ma belle, il faut avoir le courage de prendre la décision, je te félicite. Il faut arrêter un jour ces trucs car ça dérange ds la vie. Bravo. Juste doucement avec un bon psy. Jte souhaite tout le bonheur ds ta vie . Tu m as encouragé.Badredine Deghiche écrit: Ne pleurez pas vous êtes là maîtresse de vos comportements ce n'est que passager patience amère ses fruits sont douxZoulikha Bayoud écrit: Allah dieu vou guérir nchallahkarine Hmd écrit: Merci beaucoup, c mon cas aussi à plusieurs fois j'arrête les médicaments je retombe plusGeorge Rodriguez écrit: Bonsoir
Quel médicaments avez vous prisEnzo Molle écrit: Très courageuse ��PAU Christophe écrit: Bravo pour votre sevrage. Je ne comprends pas comment vous avez réussi à baisser les doses d'anxiolytiques. Moi, quand je le tente, même en décalant ma prise de simplement une demi-heure, je souffre l'enfer, je ressens immédiatement un tel malaise que j'ai envie d'hurler tant le manque se fait sentir et j'ai envie de me supprimer tant la douleur est atroce. Alors je prends immédiatement "ma dose". Je dois préciser que je suis en dépression majeure et que j'ai développé un effet secondaire atroce nommé akathisie suite à la prise de neuroleptiques et antidépresseurs, donc cela n'arrange rien.Nordine Nordine écrit: Bon courage à vous et un bon rétablissement je l’espère du fond du cœur je vous souhaite d’être en bonne santé et ne plus être addict à cette merde qui nous rend dépendant malheureusement.dédé du sud écrit: je conseil le système A massage russe ,et le jeûne …DX PROD écrit: merci pour cette vidéo qui ma calmer un peu l'esprit actuellement je prend des anxio j'ai fait l'erreur d'oublier den prendre une fois j'ai ressentit tout les effects je me suis demande ce qui ce passer aujourdhui je suis plus eclairer en regardent ce genre vidéo j'été également pas informer des effect par mon médecin je les découvert après et j'ai envie de diminuer peu a peu car ces effect sont lourd a supporter et je dit courage a tout ce qui le supporte et si il exister un forum pour des gens dans le même cas ce soutenir sa aiderai surmenent pas mal a surmonter cette phase difficile si vous avez des lien de forum de partage a ce sujet je suis prenante bisoux a tous et courage ♥bertrand delavega écrit: J'ai du prendre de l'effexor pour anhedonie et engourdissement emotionnel causé par les isrs (2 ans de zoloft et 1 an de seroplex) bien des années apres ayant toujours les effets secondaires (8 ans)
Je dois avoier que l'effexor (4ans) m'a redonné des sensation et eliminé l'engourdissement des premiers traitements, c'etait un tres bon traitement mais il faut aussi avouer que mon post sevrage est difficille, je ne m'attendais pas à en chier comme cà.Francis Bidaud écrit: Merci pour votre témoignage courage et bonne continuation. Soyez béni. ShalomBETTY écrit: Gros merci pour votre témoignage sa m'encourage beaucoup,, félicitation, vous êtes forteChristophe Passerieux écrit: j'ai les mêmes problemes as tu une vie sociale, peut on te contacter pour discuter…..!Lisette Bordeleau écrit: Vous avez tout à fait raison ! Vous avez tout compris : il faut arrêter ! Le pire, c'est qu'il ne fallait pas en prendre au départ, mais ce n'est pas de votre faute ! J'ai fait comme vous. J'ai fait confiance à mon médecin qui lui était mal renseigné sur la dangerosité des antidépresseurs.

J'en ai pris pendant douze ans. J'ai arrêté tout doucement et j'ai aussi eu des effets secondaires épouvantables. Mais, j'ai persisté. Ça m'a pris deux ans pour réussir à me débarrasser de l'addiction mais j'y suis arrivée et de plus, j'ai appris à mieux manger, à prendre soin de moi et à me faire plaisir sainement. Vous allez réussir aussi !

Gardez courage.Sébastien Mollard écrit: ce qui est dommage c'est que les psychiatres nous laisse pas arrêter meme si on se sent prêt on peut meme plus décider nous même voilà je trouve sa écoeurant qu'on est seul face a ce problème. J'ai pas le choix et je vais arrêter ces médicaments! SEUL!MÉLIN Miriam écrit: <3 Bravo ! Courage et volonté. Cela va s’amenuiser avec le temps <3
J'ai eu un sevrage de 28 gouttes de Rivotril en 3 jours chrono à l'hôpital en 2014 … Je sais de quoi on parle.nina nono écrit: Franchement tu es très courageuse ! Je n'ai pas pu j'ai pris la décision de me faire aider professionnellement !ahmed yezza écrit: est il possible d'effectuer la titration pour les gélules de TRANXENE?Rose Mafia écrit: voila, toute cette escalde vers l'enfer des psychotropes et de la psychiatrie alors que la maladie de lyme etait une cause aux pb de cette personne. la psychiatrie c'est comme la drogue faut pas y toucher.Univers 69 écrit: Bravo madame vous avez du couragegeoffrey luga écrit: un bon conseil en sevrage ou post sevrage faite attention a ce que vous mangé evité tout ce qui draine car vous allai ressentir des gros effet de manque car la molécule sévacue trop vite le millepertuis trés mauvaise idée plante qui draine jen ai pri en post sevrage au bout de 3 semaine jai ressenti de gros effet de manque si vous voulai plus dinfo allai sur psycotrope.info vous serai conseillé comme il faut pour arrété c un forum ne jamais arrété son traitement brutalement trés dangeureux bon courage a vous .geoffrey luga écrit: bon courage a toi lou pour la suitevargas diego écrit: Les stimulis extérieurs familiers facteurs défavorisants et perturbateurs pour la gestion des émotions. ….changer de milieu ambiant c'est un peu se faire une seconde peau. ….kamilla écrit: ETOILE LOU DEJA BRAVO J AI UNE QUESTION EST CE QUE TU VIS COMME AVANT C A D AVANT QUANT TU N EN PRENAIS PAS??? MERCI DE REPONDRECedric Skeud écrit: accro alcool et seresta anxyolitik de merdeclarine faure écrit: Le stress est la cause de pratiquement toutes les maladies en France par l'acidité qu'il crée dans chaque cellule du corps.

Or, en psychiatrie en France, dans les HP de secteur, le stress est à son comble :
• pour les patients évidemment (qui sont enfermés à la merci du désir d'un psy de les piquer d'une seringue pour leur injecter de grès ou de force ils ne savent quel produit) et les effets secondaires sont en général désastreux…
• pour les soignants également puisque le règlement est stricte et sévère, avec peu de temps pour le mettre en place. Cela crée une véritable paranoïa des "soignants" vis à vis des "patients".

Certains infirmiers zélés courent de l'1 à l'autre, d'autres papotent sans fin dans leur bureau, ça dépend des services et des "soignant(e)s" …

Les "patients" sont, la plupart du temps, livrés à eux-mêmes : personne ne s'occupe d'eux !
Aucune "psychothérapie", aucune écoute en psychiatrie de secteur. C'est la triste réalité !

Certains angoissés hurlent du matin au soir qu'ils veulent mourir : c'est une ambiance horrible et pathogène.

Tous les âges et toutes les "pathologies" sont mélangées… ce n'est pas logique !

C'est le "tout médica-ment" qui prime : tout le monde est sous traitement en psychiatrie./
C'est ainsi… Presque personne n'échappe à Big Pharma en psychiatrie française.

Les somnifères rendent ensuite les gens insomniaques à vie… c'est connu. C'est iatrogène…
Chercher la définition de ce terme IATROGENESE.

Les neuroleptiques créent des "impatiences" (piétinement d'un pied sur l'autre) et rendent suicidaire.
Les neuroleptiques à gogo sont souvent administrés de force et avec violence, souvent en surdosage ! C'est inadmissible.

Ces psychotropes puissants créent donc d'atroces "crises de dystonie" très impressionnantes pour les autres patients qui en sont effrayés… et cela laisse la victime abattue et déconnectée d'elle même, comme en sidération…

Pourquoi PAS de Musique vibratoire apaisante en psychiatrie ??
Pourquoi pas de massage ?
Pourquoi Pas d'art-thérapie ?
Pourquoi pas d'aromathérapie ? de Phytothérapie ? De Fleurs de Bach ?
Pourquoi PAS d'écoute ? Pas de compassion ? Pas de spiritualité ?
Pourquoi pas de visite en "service fermé" ?
Pourquoi tant de mépris de la nature humaine ?
Pourquoi un tel acharnement sur les personnes les plus sensibles, les plus "vulnérables" ?

L'isolement, la ceinture de contention, des gens sanglés à un lit et piqués de force par une dizaine d'infirmiers musclés… C'est Traumatisant !

Ils créent la maladie… pour "soigner" à tout prix !
C'est LE MAL A DIT !

Les "diagnostics" sont les mêmes pour la plupart des patients :
des étiquettes systématiques et stigmatisantes (mises à la va-vite par cochage d'items) :
"schizophrénie", "dépression", "cyclotimique", "magnaco-dépressif", "troubles de l'humeur", rien n'est précis en psychiatrie… cela dépend de l'humeur du psychiatre absent qui lit les indications des infirmiers dans un cahier…

Les "soignants" n'en savent RIEN.
Ils se fient au DSM : Diagnostic Statistique Manuel, ça vient des USA…
Ce livre réduit un(e) humain(e) à bien peu de choses, c'est absurde.

Les patients ne savent pas quand ils vont sortir de là, ce qui leur crée des angoisses supplémentaires…
Bref, c'est HORRIBLE et culpabilisant, comme une haine gratuite qui crée une immense méfiance envers la Nature Humaine. La plupart mettent donc 20 ans à se remettre quand ils s'en remettent…

Il est urgent de faire quelque chose !
Beaucoup pensent que la psychiatrie est dirigée par des satanistes… les adorateurs du "cornu"…
Et on sait que beaucoup de membres de sociétés secrètes se font psychiatres pour avoir des proies à disposition.

Certain(e)s patients/soignants/pompiers/policiers/gendarmes voient des "entités" ("parasites énergétiques") à l'intérieur des hôpitaux, entités vibrantes qui passent d'un patient à l'autre, ou d'un soignant à un patient et vice-versa.

Qu'ils fassent donc entrer des shamans, des énergéticiens, des guérisseurs, des spirituels, des artistes, des magnétiseurs, des médiums, des personnes de conscience en psychiatrie !!!
C'est URGENT.

La Psychiatrie Française détruit et divise les familles, elle crée des souffrances abominables et durables. Elle crée des haines et des vengeances…
Tant d'injustices, ce n'est pas tolérable en France !
C'est un vrai traumatisme que d'avoir été hospitalisé dans certains services psychiatriques en France.

En plus, quand les patient(e)s en sortent, ils sont comme bannis de la société, ils font peur et peine à voir, ils sont gros et "ensuqués", s'attirent donc un mépris supplémentaire qui les isole davantage… On les prend facilement pour des handicapés mentaux de naissance , c'est en réalité "l'effet médicament" …

Les services sociaux le voient et le savent. Pourquoi ne disent-ils RIEN ?

Les biologistes qui fabriquent ces drogues dures dans les labos (psychotropes) n'ont aucun retour et ne vont jamais voir dans les services les effets des produits qu'ils ont mis au point.

Les infirmiers sont aux ordres des médecins. Et les psychiatres s'écrasent et ne disent rien.
En réalité, ils nourrissent leurs enfants en détruisant ceux des autres…

La psychiatrie fait-elle donc partie de ce plan luciférien de dépopularisation de La Planète Terre ?
C'est en tout cas l'idée que cela donne. Eugénisme… ni plus ni moins. Extermination médica-menteuse…

Où sont les chiffres de décès en psychiatrie ou juste après ? Les gens prennent leurs médocs (ou on leur injecte de force) puis on les renvoit se suicider dehors… ou avoir un accident de voiture car on ne leur dit même pas de ne pas conduire… Les femmes n'ont plus leurs règles et on ne leur explique pas par avance. C'est l'effet médica-ment et l'effet trauma qui va avec Le Mal a dit.

Certains passent à l'acte (se suicident) et d'autres tuent tout le monde tellement ils ont la haine ayant été maltraités, haïs sans raison au lieu d'avoir été aimés et aidés.

Bref, cette indifférence des gouvernements successifs face à ce BIG PROBLEM est exécrable.
Cela détruit L'Espérance du Peuple Français. Cela détruit la France depuis des dizaines d'années.
Et peu s'en aperçoive… c'est une violence sourde et ABJECTE !

Voilà… Il ne faut JAMAIS aller en Psychiatrie en France ni jamais y mettre PERSONNE.
Les effets de ces hospitalisations 'forcées ou non) sont désastreux pour les personnes victimes et tout leur entourage…

Merci de votre réaction sur You Tube…
c'est là : https://youtu.be/L1jbdPkK1DI
Une jeune femme courageuse témoigne, lisez les milliers de victimes qui témoignent à sa suite en dessous cette vidéo.

BRAVO à tous !
Et que La Lumière soit !

Clarine

Je fais suivre sur tous mes réseaux Internet et par mail avec ce texte…
ma page Google+ est là (pour ceux qui veulent entrer en contact avec moi et/ou lire mes postes…) : google.com/+clarinefaure

Je souffre depuis 20 ans d'un internement abusif horrible, et ai réagit à l'époque en écrivant 70 vies de victimes. J'ai donc vécu une inimaginable traque et n'ai jamais trouvé un éditeur qui ai eu le courage de me contacter…
Je n'ai pas changé une virgule à tous ces témoignages depuis l'an 2000 … et je vois bien que RIEN n'a changé depuis en psychiatrie française !Ted boy écrit: Vous me toucher beaucoup jen est pleurer je pense que j ai besoin d'aide):steeven spliff bières écrit: vous me touchez dans votre temoignage vous ne savez pas a quel point..
��steeven spliff bières écrit: suis a mon 3eme sevrage tout seul.. on a vraiment besoin d aide les médecins sont honteux..MALOU AD écrit: sensation d'étouffement pff catastrophe …suis en sevrage ..ne prenez ces médicaments les gens…vrai, nous ne sommes pas nous mêmes. horrible ! je prends du millepertuis. courage petite dame.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *