imovane alcool

sevrage aux benzodiazépines (somnifères anxiolytiques)

la description:
benzodiazépiens danger addictif, syndrome de sevrage, xanax stilnox
Commentaires:

fraisse benjamin écrit: Courage à tous ceux qui on pris et prennent ces merde moi sa fait deux mois que j en prend et j'ai déjà commencer mon sevrage tellement c'est de la merde…serge d occ écrit: le rivotril
j ai arrêté en 7 jours .morgane t écrit: Et moi en galère avec le somnifère et lalprazolam….on me fait croire que mon état s'est aggraver que je dois augmenter lalprazolam et ensuite insomnie et ensuite somnifère depuis 4 mois j'essaie de me.sevrer de lalpra..c'est atrocePAU Christophe écrit: Lors d'une dépression avec angoisse ,la somme des anxiolytiques qui m'ont été administrés est invraisemblable alors que mon angoisse était moins envahissante que ma dépression. Je suis devenue totalement dépendante des benzodiazépines reçues sur un long terme et à doses massives (225 mg de Seresta) qui m'ont créé une anxiété généralisée, ponctuée de d'attaques de panique, de crises de rage dues au manque car le corps en réclame toujours plus, le moindre bruit m'est devenu intolérable, je suis dans l'incapacité de me concentrer, je tremble, je transpire puis je grelotte, je suis en déréalisation, j'ai l'impression de ne plus appartenir au même monde que les gens qui m'entourent, j'ai des envies de suicide que je n'avais jamais eues auparavant, d'autres symptômes invalidants et mon état dépressif a redoublé d'intensité. J'ai servi de cobaye, avec mon consentement, car j'avais confiance en la médecine psychiatrique et aujourd'hui, face à ma souffrance due au déséquilibre que ces molécules ont causé à mon système nerveux maintenant endommagé, la psychiatrie me laisse tomber en se renvoyant la patate chaude ! Je n'ai plus de vie, c'est un enfer quotidien mais je m'accroche tant que mes forces déclinantes et la sauvegarde de ma raison me le permettront. J'avais confiance en la psychiatrie, maintenant elle me terrorise ! J'ai peine à croire que cette médecine ne soit pas informée des souffrances que peuvent entraîner les benzodiazépines pendant de longues années.cecile londeix écrit: Mais il explique pas comment il a retrouver le sommeil et les symptômes et comment faire car moi on m’a changer souvent et il a pas dis pourquoi il
A du prendre cela moi. J en ai et dors pas mieux si ce que Un le soir le sevrage moin difficilela marocaine bruxelloise écrit: J'ai souffert du sevrage des benzo après 4 ans de dépendance ça ma bousiller la santé et ma beautéL Aqartyubd écrit: Des journalopes et un pseudo doctwur pourrie et vwndue a big pharma.je confirme le sevrage aux bzd est un ticket pour l enfer une torture physique surtout et ausdi mentale qui dure des annees avwc des sepquelles physiques et neurologiques dw toutes sortes .totalement invalidantes.j ai touy perdu mon travail mes amis.on est bousille et les premiers coupables sont les labos et les charlatans.allez sur intwrnet vous verrez les cwntaines de miions de vie bousilles par cette saloperie de bzd.et quand je dis bousillee la torture physique continue au moins 5 ans apres.au depart vous n aviez aucunw maladie.vous etes des nazis ceux qyi prescrivent ce poison.meme l hwroine est 100 fois moins dangereuse bordel dw merde!!Philipp Wührer écrit: ROHYPNOL 1mg or SOMNUBENE 1mg(FLUNITRAZEPAM) is the KING of all benzodiazepines. 10 times stronger than DIAZEPAM or Alprazolam, 7 times more than TEMAZEPAM or 8 times than OXAZEPAM mg per mg meaning. so 1mg ROHYPNOL is hard as 10mg VALIUM (DIAZEPAM) or 30mg of RESTORIL (TEMAZEPAM) or like 5 PRAXITEEN FORTE(OXAZEPAM 50 mg) or 4times harder than 0,25mg HALCION (TRIAZOLAM, so 2-3 times more than DORMICUM 15mg MIDAZOLAM. OR 4 times than NITRAZEPAM5mg, MOGADON 5mgelbossoso écrit: Il m'a saoulé, faut arrêter d'être bête et tout mettre sur les médecinsAndrew Menez écrit: Après sevrage difficile des benzos ,10 ans environ , j'ai décider de bannir toute médication chimique , je suis maintenant en plaine forme
il y à des méthodes naturelles bien plus efficaces que ces poisons . Donnez vous la peine de chercher ce qui vous convient….Dan Price écrit: S'il est impossible de FAIRE confiance à son médecin, tout est dit !!!!! SANS certitude d'impunité, les médecins agiraient-ils ainsi ? La réponse est évidente. A la question quel est le meilleur ami de l'homme, réponse le chien, malheureusement en aucun cas l'homme !!!! Pas même UN médecin !!!!!LeChat SansidéeFixe écrit: Essayer la mélatonine + l'omezelis ( ce n'est pas remboursé, certes ) mais, tenté d'arrêtez ! C'est juste horrible, ces médicaments. J'essai d'arrêter . Les dealers légaux m'ont mit du seroplex ( antidepresseur ), le lysanxia ( benzo ), le stilnox ( somnifère hypnotique ). J'ai eu 2 accidents de voiture, j'ai perdu mon job, j'ai pris 30 kg…merde, qu'ils aillent se faire foutreSeth McSelehk écrit: Nan mais allez, quoi… On invite un gars qui a eu la malchance de connaître cet enfer et tout ce qu'on lui demande c'est de décrire à quel point il a morflé durant tout le long de son sevrage… C'est quoi cette curiosité malsaine et inutile ? Qu'ils donnent des conseils à ceux qui voudraient s'en sortir au lieu d'exploiter le malheur des gens comme un putain de divertissement. Fin' bon, télévision, tout ça…christian belayatti écrit: 21 ans de prescription médicamenteuse , vous trouvez sa normal ?christian belayatti écrit: je n'ai jamais pris de somnifères de ma vie ni d'antidépresseur par contre toute une pharmacie de benzodiazépine : xanax,tranxène,lexomil etc…micha74000 écrit: Tiens, ça me fait penser qu'il faut justement que j'envoie quelque chose à Michel, je l'ai dans mes contacts. Il devrait être intéressé.Simple écrit: esque le tetrazepam dangereux , j'ai arrêté cella depuis 2 jour Après avoir avalé des 4 pilules, 1/2 pilule dans le jour Sophie54 écrit: Il ne s'agit pas d'être plus fort ou moins fort. Il s'agit d'une dépendance physique très forte. On peut en consommer pendant de longue durée sans tomber dans l'addiction puis d'un coup on devient "drogué".
C'est pas une question de volonté ou de force. Vous dites n'importe quoi!Sophie54 écrit: Pauvre Michel. Nous sommes tellement nombreux à être dans ce cas… Quelle galère!
c'est trop tard pour lui, mais les médecins continuent à prescrire des somnifères sur des longues durées et à créer des insomniaques sur ordonnance (alors que la prescription est limitée à 2 semaines). C'est une honte!FuckViacom4thJuly écrit: @Bourougne
sans dec, tente autre chose !
je veux pas conseiller des trucs interdits ici, mais franchement, cela serait mieux que tes merdes…
il faut quand même se rappeller que ces trucs que je n'ai pas le DROIT de conseiller EN FRANCE, faisaient quand même partie de la pharmacopée franciase jusqu'en 1937..
et avec des succés therapeuthiques certains.
Maintenant, on promeut des substances dangereuses, + de suicides avec elles qu'avec le "truc interdit"….
choisis ta santé, et courage !UnrealEd Addict écrit: Le Rivotril (gouttes) est aussi un piège. Le Tetrazepam, que je prends pour ma lombalgie, est également tentant à la reprise volontaire. Le Contramal (un opiacé) à libération prolongée, provoque des états d'euphorie intenses, particulièrement pour le dosage à 200mg.
J'ai toujours été plus fort que la dépendance aux médicaments, et mes traitements ont toujours fonctionné comme je l'attendais. Je n'en ai que très rarement utilisés volontairement, dans des périodes de tristesse intense…

Merci

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *